• Grève TEC du 20 au 22 annulée

     

    Gréve TEC annulée 4400 Flémalle

     

    LE PRÉAVIS EST ANNULÉ. LA GRÈVE N'AURA PAS LIEU.


    ⚠️ Ceci est une annonce officielle.


    ➡️ La manifestation en front commun reste maintenue pour le 19/12.

  • AVIS À LA POPULATION

     

     

    AVIS À LA POPULATION 4400 Flémalle

     

    AVIS À LA POPULATION

     

    ATTENTION...
    LES SERVICES COMMUNAUX POPULATION ET ETAT CIVIL SERONT FERMÉS ET DONC INACCESSIBLES CE VENDREDI 15 DÉCEMBRE APRÈS MIDI !

     

  • Le Whisky Belgian Owl disponible à l'Office du tourisme.

     

    Le Whisky Belgian Owl, disponible à l'Office du tourisme, 4400 Flémalle

    Le Whisky Belgian Owl est disponible à l'Office du Tourisme de Flémalle 

    Un cadeau de fin d'année original pour les amateurs et collectionneurs du nectar de la Hesbaye.

    Prix : l'identité est à 58€ et la passion est à 65€.

    Adresse : Chaussée de Chokier 29, 4400 Flémalle de 8:30 - 17:00 

  • Un appel à projet pour contrer la disparition des hirondelles

     

    Un appel à projet pour contrer la disparition des hirondelles 4400 Flémalle

     

    Le 1er  décembre, le ministre wallon de la Nature, René Collin, a lancé un appel à projets baptisé « CAP’ Hirondelles » afin de développer des actions en faveur des hirondelles.

    En Wallonie, trois espèces sont présentes : l’hirondelle rustique, l’hirondelle de fenêtre et l’hirondelle de rivage. Toutefois, leur population a fortement diminué (80 % selon les estimations) depuis la fin des années ‘70. Plusieurs éléments sont à l’origine de cette diminution : la disparition de leurs habitats, l’évolution du paysage, la diminution du nombre d’insectes ou encore des problèmes rencontrés durant leur migration ou les aléas climatiques…

    L’objectif du programme « CAP’ Hirondelles » est d’améliorer les conditions de vie de ces oiseaux et de renforcer leur reproduction dans le but de constituer des pôles de redéploiement de l’espèce. Les projets proposés devront favoriser l’auto-construction de nids naturels par les hirondelles (support d’accroche, bac à boue, foin, gravillons… par exemple).

    L’appel s’adresse à trois publics : les agriculteurs, les collectivités et les administrations communales. Les 50 projets retenus bénéficieront d’une prise en charge par la Wallonie du coût d’aménagement des installations ainsi que : pour les agriculteurs, un achat groupé et la mise à disposition gratuite de matériel ; pour les collectivités, une subvention en fonction des particularités (maximum 1.000 €) ; pour les administrations communales, une subvention en fonction des particularités (maximum 2.000 €) ;

    Les formulaires de candidature sont à introduire auprès de l’asbl Les Bocages pour le 25 janvier 2018 au plus tard. Toutes les modalités sont disponibles sur : accueil.html?IDC=6

    (Source Le Sillon belge – Ministre Wallon de la Nature)

     

     

    blogs Bassenge

     

  • L’affichage des chasses n’est pas obligatoire : promeneurs en danger ! Incroyable : aucune contrainte légale n’existe pour les chasseurs

     

    L’affichage des chasses n’est pas obligatoire : promeneurs en danger ! Incroyable : aucune contrainte légale n’existe pour les chasseurs 4400 Flémalle

    Nous sommes en pleine période de chasse et plusieurs incidents, heureusement sans gravité, nous reviennent. Le dernier remonte au 26 novembre dernier. Michel, un Namurois, s’est retrouvé au beau milieu d’une partie de chasse, alors qu’il se baladait paisiblement dans les bois à Gesves. Les affiches étaient mal placées ou inexistantes. La faute à qui ? À personne ! Les chasseurs ne sont pas obligés de placer ces affiches. Pas très rassurant. Le ministre Collin promet… de rectifier le tir. 

    Nous avons tous déjà vu ces affichettes punaisées sur les troncs d’arbre ou sur les piquets de clôture, à l’entrée des bois. On y voit un dessin (un chasseur qui pointe son fusil) ainsi que les dates des journées de chasse. Avec la mention « passage interdit » (affiche rouge) ou « Pour votre sécurité » (affiche jaune d’avertissement). On s’y fie à 100 % et, en toute logique, s’il n’y a pas d’affiche, on se dit qu’il n’y a pas de chasse et donc, qu’on peut y aller, qu’il n’y a aucun danger.

    Détrompez-vous ! Ces affiches, placées par les chasseurs, ne sont pas obligatoires !

    L’article complet à découvrir dans votre Meuse de ce jour

    web,2017-12-11,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-12-11,BASSE-MEUSE,1|1

     

    des chasses 4400 Flémalle

     

     

     

     

    blog Bassenge 

  • C’est beau, c’est bon, c’est wallon !

     

    C’est beau, c’est bon, c’est wallon ! 4400 Flémalle

    Du vendredi 1 décembre 2017 au mercredi 31 janvier 2018

     

    Le terroir wallon est riche d’une multitude de producteurs et artisans passionnés.
    Vous pouvez découvrir ce savoir-faire en vous procurant différents produits « de chez nous » disponibles à l’Office du Tourisme. Miel, confitures, bières, vins, sirop, choco, apéritifs, poires cuites, jus de pommes, rhum, absinthe, badges et magnets « Badjawe », chocolats, safran…. A coup sûr, les produits vous séduiront par leur qualité et leur originalité.

    A offrir et à s’offrir en toute occasion ! Paniers garnis à partir de 20 euros.

     

  • Marché de Noël : Rue Elva

     

    Marché de Noel rue Elva 4400 Flémalle

    Aujourd'hui marché de Noel Rue Elva 260 à 4400 Flemalle de 14h00-18h00

  • Le mois de décembre étant le plus chargé à l’aéroport, le recrutement est en hausse. L’opportunité est à saisir !

     

    Le mois de décembre étant le plus chargé à l’aéroport, le recrutement est en hausse. L’opportunité est à saisir ! 4400 Flémalle

    Le secteur de la logistique aérienne est en plein boom, ce qui implique plus de travail et donc plus de recrutement de main-d’œuvre. Un phénomène amplifié en période de fêtes, qui s’explique aussi par la banalisation des achats en ligne.  60.000 tonnes de marchandises transitent par Liege Airport chaque année en décembre. Un chiffre qui peut s’expliquer par l’approche des fêtes de fin d’année, notamment. Ce qui pousse ainsi les sociétés de transport à employer plus d’ouvriers qui traiteront les cargos rentrant à l’aéroport. « Décembre est toujours le meilleur mois de l’année, surtout en 2015 et 2016, soutient Christian Delcourt, porte-parole de Liege Airport, la croissance est réellement soutenue. En cette période, l’activité habituellement chargée, en comparaison, par exemple, au mois d’avril qui compte 54.000 tonnes, ça signifie 40 avions de plus en décembre ». À savoir que c’est surtout le tonnage qui est pris en considération et non le nombre d’avions, même si le but reste de remplir au maximum ceux-ci.

    Pour ceux et celles qui cherchent un emploi, l'opportunité est donc à saisir !

    L’article complet à lire ici :

    web,2017-12-09,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-12-09,BASSE-MEUSE,1|8

     

     

     

    Blog Bassenge